09/01/2007

COM-MU-NI-CA-TION

Aujourd'hui, une chronique spécial "art de la communication".

Ainsi donc, mercredi, je me retrouve dans l'interminable file d'attente des caisses du supermarché, juste derrière mon conseillé financier qui, de son coté, avait déjà entamé une interminable discussion, à laquelle je répondais poliment, tout en me torturant la cervelle : " Non mais c'est qui, ce type ??????!!!!... "
Et puis, finalement, ça m'est revenu: je venais de passer, quelques jours plus tôt, de longues heures dans son bureau, à le regarder avec des yeux de cabillaud fris, suite au fait que les tactiques financières et moi, ça fait plutôt deux (ou quatre, ou douze)...
Forte donc du fait que je savais enfin qui c'était, je commence à me demander, vu la file qui n'avançait pas d'un poil, ce qu'on pouvait bien raconter à son conseillé financier dans un supermarché ?
Et là, il me pose LA question idiote: "Vous aussi vous êtes obligée de faire vos courses le mercredi (sous-entendu: jour de forte influence) ?"
A quoi je réponds, sans réfléchir : "ben non,  c'est juste qu'en fait, il y a beaucoup plus de réductions, le mercredi ..."
Vu sa tête, je me rend compte à quel point ma remarque, pourtant spontanée, ressemble a s'y méprendre à un excès de zèle !...
Non mais j'ai quand même le droit de faire les courses quand je veux ?! Et puis, on ne pourrait pas causer météo, comme tout le monde ?...Et puis, on est obligé, de causer ?...

Sinon, on a aussi de superbes discussions en ce moment avec Princesse Fafa.
Ça donne à peu près ça :
Je lui pose je ne sais quelle question, et elle me demande :
" POUA ?!!!" en criant très fort tout de même. A la suite de quoi, je lui explique qu'on ne dit pas "poua" mais "quoi".
-"POUA?!!!" qu'elle me répond.
Je réfléchis deux secondes (pas plus, ça m'épuiserais), et je lui dis :
-"Tu sais dire : coucou ?"
-« tyou-tyou" quelle me dis toute fière.
-"Admettons. Alors essaie de dire: coucou/ quoi-quoi .
- tyou tyou, poua poua ?!!!!
- Non: quoi-quoi.
- POUA ?!!!!"
Bref, on s'amuse bien.

Il arrive aussi très souvent qu'ayant une prononciation très personnalisée, donc, je ne comprenne pas toujours du premier coup ce qu'elle essaie inlassablement de me dire.
Pour exemple, les jours qui ont suivis son anniversaire (et les mois qui ont suivi aussi), elle répétait  toute fière à qui voulais l'entendre :" heudeuzon !" Littéralement: "J'ai deux ans !"
Sauf que parfois, au tout début, la phrase étant nouvelle pour nous (maintenant on ne se fait plus avoir), on ne comprenait pas vraiment.
Ainsi donc, à l'heure du bain :
- heudeuzon .
- quoi ?
- heudeuzon !
- tu veux du savon ?
- heu-DEU-ZON !!!!
- Ha , tu veux de l'eau ?
- heudeuzonheudeuzon !...
- bon, ben montre moi...
- HEUUDEUUUU ZOOOOOOOOON  !!!!!!!!!!!!!!!! cris, pleurs, roule par terre, en me montrant deux de ses petits doigts mignons, sauf que je suis trop nulle...comprends même pas le langage des signes !!!!!!!

Et oui, les mères ne sont pas toujours à la hauteur !...


Et bonne année donc. Ça ne coute rien de le dire (et d'essayer).


blog mère au foyer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire